Voir Dakar et Renaître

Crédit photo: au-senegal.com
Crédit photo: au-senegal.com

Crédit photo: au-senegal.com

Ah, le pays de la Teranga. Que d’anticipation, d’espoir, et d’impatience teintée d’un zeste de culpabilité, du fait d’abandonner ma famille pour quelques jours, et un peu d’appréhension aussi, en ces temps troublés où tout voyage est cause d’arrières pensées. En attendant, je rêve, j’imagine, je fais des plans, et des listes.

Je pourrais clamer que je rêve d’explorer l’ile de Gorée, de visiter le Monument de la Renaissance Africaine, de faire un tour à l’Université Cheikh Anta Diop, ou de voir un coucher du soleil sur la Corniche. Mais soyons honnête, la première chose à faire sur ma liste, c’est manger un bon Tiep bou dien. Gourmande je suis, gourmande, je reste.  Le Tiep fait partie de mes pêchés mignons, et Dakar ne sera pas l’endroit pour m’en aguerrir. D’ailleurs, le billet d’un compatriotre blogueur, n’a pas arrangé les choses.

Ensuite, mon esprit a glissé vers les marchés aux boubous, bijoux, objets d’arts. Une amie à qui j’ai parlé du voyage a montré autant d’excitation que moi, en s’assurant de s’inscrire aussi sur ma liste de shopping. On a des goûts similaires pour beaucoup de choses, et si le Tiep elle n’y aura pas droit, pour le reste elle peut bien compter sur sa part. Elle le mérite, pour m’avoir apportée conseil et prêtée oreilles pour nombre de sujets. D’ailleurs beaucoup de mes billets sont inspirées de nos conversations à bâtons rompus, par email, à des milliers de kilomètres l’une de l’autre.

Une fois les ambitions primordiales établies, j’ai commencé à réfléchir aux choses sérieuses et me poser un tas de questions. Combien seront-nous au total ? Combien de femmes ? Combien d’Africains ? Où logerons-nous ? Que ferons-nous ? Autant de questions sans réponse, jusqu’à ce que je lance mon moteur de recherche. Et voilà défilant sous mes yeux des souvenirs et  témoignages de moments inoubliables, que d’autres avant nous ont su créer. Et je me rends alors compte (encore plus) de ma chance, de cette opportunité d’être sélectionnée parmi tant de gens talentueux.

C’est donc l’occasion pour une expérience unique, une opportunité fantastique d’apprendre et de comprendre. D’apprendre à mieux utiliser cet outil qui semble si accessible, qu’est l’internet, mais qui comporte encore beaucoup de mystère, même pour moi qui y a accès depuis près de 20 ans. Apprendre à mieux écrire peut-être, et sans doute à mieux élaborer et illustrer. De comprendre la mission que s’est donnée cette plateforme qui nous regroupe par centaines de partout dans le monde virtuel, et qui donne cette aubaine à quelques-uns d’entre nous de nous retrouver dans un cadre de choix.

Le Sénégal, pour moi est le choix d’idéal, pas seulement parce que je rêve de le visiter depuis si longtemps. Le pays de la Teranga, de l’hospitalité, a montré à maints égards, sa maturité politique, économique, culturelle, et religieuse. C’est un pays qu’on regarde de loin, ou de près, comme l’exemple d’ancienne colonie à suivre. Un pays qui nous a offerts quelques-un des plus grands noms du continent: écrivains, savants, politiques, poètes, artistes, de David Diop à Aminata Sow Fall, de Birago Diop à Cheikh Anta Diop, de Ousmane Sembène à Omar Sy, de Youssou N’dour à  Coumba Gawlo, du groupe Africando à l’Orchestra Baobab, de la styliste Adama de Paris au photographe Omar Victor Diop, sans oublier les géants, Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf, qui ont porté haut les flambeaux de l’Afrique, et de la francophonie.

Les attentes sont nombreuses donc, pour moi, comme elle le sont sûrement pour d’autres. J’espère que nous saurons faire montre d’ouverture d’esprit, et d’acceptation de l’autre, particulièrement en ces temps de tensions, où l’esprit de tolérance doit régner plus que jamais. Puissions-nous ouvrir nos coeurs, afin de nous immerger totalement, et de nous imprégner de la chaleur et de l’hospitalité légendaire que Dakar et ses habitants nous offrirons. Vivement Dakar, pour m’inspirer, me ressourcer, et redonner un nouveau souffle de vie à Djifa.

 

2 Commentaires

  1. D’inspiration en inspiration, lol. Prépare toi encore avec ces billets :
    bit.ly/1B8hCQ0 : ET Dieu créa les Sénégalaises
    bit.ly/1K6W4H0 : Au pays de Senghor, le wolof est roi
    bit.ly/1KxjQa4
    bit.ly/1LTcxMX
    bit.ly/1QC0ghR

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *